Le monde économique se fédère autour d'un plan de soutien

Le monde économique se fédère

Les questions d’ordre économique et social seront-elles au cœur du prochain Comité des signataires, le vendredi 14 décembre à Paris ? Pour se préparer à cette opportunité lancée par le Premier ministre le 5 novembre dernier, les forces économiques de Nouvelle-Calédonie se sont fédérées, à l’invitation de la CCI.

Les trois chambres consulaires, le Medef, la CPME et la FINC ont travaillé ensemble à la rédaction de propositions concrètes pouvant être débattues en marge du Comité des signataires. Ce plan de soutien en 5 axes et 14 leviers, présenté à la presse vendredi 7 décembre, a pour objectif de libérer l’économie d’un attentisme et d’une complexité qui freinent l’initiative et maintiennent les entreprises dans un état de fragilité qui n’a que trop duré. Financement de l’économie, simplification administrative, grands chantiers ou délais de paiement font partie des mesures attendues pour un nouvel élan.

 

Télécharger le plan de soutien

 

Les échanges sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie doivent impérativement s’ouvrir aux représentants économiques locaux, s’enrichir de leurs connaissances, de leur vision, de leur énergie, et ne pas se limiter aux décideurs politiques. Qui, mieux que les acteurs économiques eux-mêmes, peut éclairer les spécificités du tissu économique calédonien, ses craintes, ses besoins et ses espoirs ?

Redonner confiance

Cette nécessité est d’autant plus forte que la situation économique est critique. Les entrepreneurs calédoniens tirent la sonnette d’alarme depuis plusieurs années déjà. Ils ont le sentiment de ne pas être entendus, de ne pas être écoutés. Aucune réponse structurante satisfaisante n’a été apportée. Bien au contraire, de récentes mesures telles que l’encadrement des marges viennent contraindre encore davantage les entreprises, qui sont à bout de souffle. La proximité des élections provinciales promet d’enliser encore un peu plus l’économie dans les huit prochains mois. La perspective des prochaines consultations référendaires et l’absence de visibilité qui en découle finissent de noircir l’horizon.

La situation économique est alarmante, le risque d’embrasement social, lattant. Ces deux constats, intimement liés, nécessitent des actions concrètes, radicales et immédiates pour relancer la création de valeur et d’emploi, et la consommation. Il est plus que jamais vital de redonner confiance aux entrepreneurs et aux investisseurs, d’encourager l’initiative, et non plus de la freiner. C’est le message que souhaitent porter l’ensemble des acteurs économiques au Premier ministre.


Extrait de la lettre adressé au Premier ministre le 3 décembre

« Monsieur le Premier ministre,

Au lendemain du référendum du 4 novembre, dans votre discours prononcé à Nouméa-même, vous avez souhaité remettre les questions économiques et sociales au cœur des débats du prochain Comité des signataires. […] Les élus de la Chambre de commerce et d’industrie de Nouvelle-Calédonie, qui représente et accompagne plus de 14 000 entreprises du territoire, se sont réjouis de cette prise de conscience et du vœu que vous avez formulé ce 5 novembre de « trouver le temps et la méthode pour échanger sur ces enjeux de société ».
Ils vous proposent aujourd’hui, avec enthousiasme et détermination, qu’une délégation de chefs d’entreprise prenne part à la réflexion que vous et la ministre des Outre-mer souhaitez mettre en œuvre en marge du Comité des signataires […] Les échanges que vous sollicitez sur ces questions ne peuvent se faire sans ces acteurs de terrain avertis, qui vivent au quotidien une situation économique délicate et contrainte.
[…] Si les débats avec vos partenaires politiques de l’Accord permettront peut-être d’éclairer l’avenir institutionnel, l’horizon économique a, lui aussi, un urgent besoin de clarté. Permettez-nous de contribuer activement aux échanges qui feront du Comité des signataires du 14 décembre 2018, plus qu’une étape politique, un moment décisif et salutaire pour l’avenir économique et sociale de la Nouvelle-Calédonie. »

 

Besoin d'aide ?

Utilisez notre outil de recherche ou accédez à notre FAQ.

Questions les plus fréquentes